Les Fantômes du Louvre, par Enki Bilal.

Enki Bilal

Il est des stars qui attirent décidément l’œil malgré elles. Le Musée du Louvre en fait partie. Après un nombre incalculable d’apparitions dans des films de tous genres, de Belphégor à Da Vinci Code, en passant par les jeux vidéos et les séries télé, l’heureux hôte de la célèbre Joconde se voit confier une exposition toute particulière, et la première du genre. On en attendait pas moins, n’est pas mythique qui veut !

Enki Bilal exposition

Premier dessinateur/auteur de BD a avoir jamais été sollicité et exposé par le Louvre, Enki Bilal , qu’on ne présente plus, a relevé le défi imposés par les grands de ces mur : revisiter vingt trois œuvres majeures du plus grand musée du monde pour les faire revivre au gré de son inspiration. Plus qu’un « dessin par-dessus le dessin », il va même jusqu’à inventer une histoire aux personnages dépeints sur les toiles. Habituellement provocateur et politiquement incorrect, Enki Bilal, 61 ans, a ainsi l’occasion de revoir ses gammes. Le dessinateur yougoslave a en effet entraîné son tracé en recopiant des œuvres universellement connues après avoir rejoint son père à Paris lorsqu’il avait 10 ans.

Enki Bilal exposition: fantomes du Louvre

Le concept est innovant, et le procédé incroyablement simple et bien trouvé. Des photos prises au fil de la visite. Des visages peints sur les photos. Bête à souhait, mais c’est comme ça que l’auteur de la Foire aux Immortels prête des aventures et un passé à des œuvres qu’on serait tentés de survoler, car trop éloignées de nous, trop… Classique. Enki Bilal revisite à sa façon le lieu de son apprentissage au dessin, sa passion pour les lieux et nous invite à dépoussiérer tout ça avec lui. On serait tentés de demander si les anecdotes sont vraies. Si cette comtesse espagnoles a vraiment croisé ces jumeaux brigands. Si ce sculpteur a vraiment connu une faim tragique dans une forêt mal famée. Ou bien même si la Joconde avait été programmée avec des sourcils. Peut être. Peut être pas. Il suffit de suivre le guide et d’être un peu open minded…

À LIRE :   Le court métrage "Happiness" qui te détruit bien le moral
les fantômes du Louvre

L’exposition se déroule au Louvre du 19 Décembre 2012 au 18 Mars 2013 et fait l’objet d’un ouvrage portant le même nom, « Enki Bilal, les Fantômes du Louvre », coédité par Futuropolis et le musée du Louvre, en vente depuis le 23 Novembre.

Article écrit par Magdaléna Delmas.