Battle Mode : « Comme des Fuckdowns » par Cédric

Aide-nous à choisir le vainqueur de la rubrique Mode en votant pour Cédric ou Anabelle.
Rappel des règles ici et des mots imposés : grille-pain, giratoire, blasphématoire, particule, tarabiscoté

On dit souvent que la mode est un éternel recommencement et qu’elle tourne en rond. Pourtant aujourd’hui elle a pris sur son giratoire éternel une sortie bien étrange.
En Grèce, en Espagne et aux Etats-Unis le peuple s’attaque au pouvoir financier et politique. A force d’être mis dans le grille-pain de la mondialisation, les miettes restantes fond griller le grilleur. La mode s’est emparée de ce combat par la tendance du « fake ». À ne pas confondre avec la contre-façon asiatique, car le fake vient de Californie. Cela consiste à adopter les caractères iconiques des grandes marques telles que Chanel, YSL ou Comme des Garçons tout en les torturant de manière jubilatoire et blasphematoire à la sauce street-wear. Ainsi la marque Comme des Garçons devient Comme des Fuckdowns sur des tshirt à 30$. C’est un véritable coup de gueule qui est fait aux grandes maisons de la Mode et au monde entier. Le message est clair : je détruis les grandes marques, je les portent dans les rues où elles ne veulent pas être vu, je ne joue pas leurs jeux mais je joue au mien. J’emmerde le luxe. Tout simplement. C’est une totale remise en cause des marques et de leurs créations souvent tarabiscotées. Grâce aux Indignados ou Occupy Wall Street, les jeunes ont pris conscience que des milliers de particules font un atome. Cet atome change toute la formule et enflamme les cocktails molotov à New-York, Madrid, Athènes ou Lisbonne.

Cédric Gomes