Les marginaux photographiés sans filtres par Samuel Cueto

Loin des clichés de cartes postales

Samuel-Cueto9

Samuel Cueto, photographe d’origine hispano-algérienne, nous transportent instantanément là où aucun touriste n’ose s’aventurer. Des ghettos de Bangkok à ceux de Pattaya et Phuket, il tourne son viseur vers les laissés pour comptes, la mafia, les dealers de drogue, les prostitués et autres individus rejetés par la société. Après la Thailande, la photographe a également arpenté l’Inde à la rencontre des oubliés.

Samuel-Cueto1 Samuel-Cueto6

 

Samuel-Cueto13

Sans pincettes et loin du politiquement correct, Samuel Cueto part à l’affront de la réalité pour partager au plus grand nombre l’histoire de personnes au parcours de vie chaotique. Il réussit avec brio à saisir des êtres authentiques et passionnants, tout en soulignant les problèmes actuels.

À LIRE :   Le rêve devient réel avec les photographies de Laurent Rosset
Samuel-Cueto5 Samuel-Cueto10

Des portraits humanistes et intensément sincères, qui ne laissera personne indemne.

Samuel-Cueto Samuel-Cueto2 Samuel-Cueto3 Samuel-Cueto4 Samuel-Cueto8 Samuel-Cueto14 Samuel-Cueto15 samuel-cueto20 Samuel-Cueto16

Plus d’informations : Page Facebook Samuel Cueto 

Et pour assouvir notre curiosité il y a aussi une exposition qui va se dérouler à la 193 Gallery du 24 Octobre au 30 Novembre.