Fêtes et Black-out

« Un trou noir, c’est troublant »

Le « trou noir » ou « black-out » est une perte de mémoire temporaire dû à un taux d’alcoolémie élevé entre autre. Ça arrive aussi lorsqu’on boit de l’alcool beaucoup trop rapidement. Cette absence de mémoire peut-être très angoissante, surtout quand on nous raconte ce qu’on a pu faire. Mais parfois, c’est drôle aussi. On a rencontré Alphonse, Rita, Simon et Katia, et ils nous ont racontés leur pire Black-out.

Black out
© Divertissons nous

Alphonse : « C’était il y a 1 an, je suis allé en Rave Party avec des potes. Sur la route, le feeling est bon et on décide de se descendre une bouteille de vodka 2L comme des grands. Une fois arrivé là-bas bien amochés, on rencontre des gens sympa, loin des clichés. Je perd tout mes potes. Seul comme un lion, je suis allé voir un gars qui m’avait l’air plutôt sympa, enfin il avait une bouteille de bon vin rouge tu comprends… Je bois dans sa bouteille, je bois beaucoup, même un peu trop. Mais j’avais oublié une règle en Rave Party : ne jamais boire dans la bouteille des inconnus ! Le vin était acide…La dernière chose dont je me souviens est lui avoir dit c’est : « Je sais que je me rappellerais pas de ta gueule demain, mais t’es un frère« . Endormi dans une flaque de boue, un gars me réveille, il était déguisé en Adolf Hitler« .

Black-out
© Giphy

Katia : « Avec des copines, on est allé à Ibiza pour le closing en 2013. On passe la journée dans la piscine de l’hôtel où on chope un bon gros coup de soleil. Après un petit verre au Café Mambo, on décide d’aller voir Sven Väth au Pacha. Vers 2h du matin, on prend une demi pilule d’extasy, mais on est très vite redescendues. 5h03, on se fait embarquer à un after par des français qui avaient l’air d’être des mecs de confiance. Vu comment l’alcool coûte la peau des fesses là-bas, ils nous ont proposé de boire de l’absinthe. 89% d’alcool le truc. On se réveille vers midi, étalées sur le sable de la plage « Playa D’en Bossa« . À ce moment là, c’était plus un gros coup de soleil qu’on avait. On aurait dit quatre immeubles vivants incendiés par le feu des dragons de Daenerys. J’espérais juste avoir couché avec aucun d’entre eux. En tout cas, j’avais toujours mon tampon« .

À LIRE :   Une version de Black Mirror à binge watcher d'urgence !
Black-out
© Tuxboard

Rita : « C’était en été 2016, j’étais allé avec une copine dans un club parisien, où mon crush était Barman. On avait déjà descendu une ou deux bouteilles de rosé. On arrive, on prend un shot de Teq Paf, puis deux, puis trois, puis Black-out total. J’ouvre les yeux chez moi, dans mon lit. Ma copine me raconte l’histoire : j’ai vomis pendant 2h dans les toilettes du club, le Staff s’est inquiété et a ouvert la porte, mon crush m’a vu étalée sur mon vomi. Il a essayé de me faire manger des frites mais je n’arrivai même pas à comprendre ce que c’était. Un ami est passé nous récupérer en voiture, j’ai vomi par la fenêtre durant tout le trajet. La portière était remplie de vomi. Apparemment, quelqu’un m’aurait pris en photo. Je prie tous les jours pour ne pas me retrouver sur les réseaux sociaux« .

Black-out
© Tenor

Simon : « J’étais à la soirée d’un ami. Cela faisait à peu près deux semaines que j’étais sous antidépresseurs. Le médecin m’avait pourtant dit de ne pas boire d’alcool. Mais c’était un de mes meilleurs potes qui fêtait ses 26 ans donc… Après avoir enchaîné plusieurs verres, je me souviens avoir discuté avec une fille plutôt pas mal, ensuite trou noir complet. Je me réveille chez mon pote, avec un mal de crâne pas possible. Je pensais m’être endormi chez lui en pleine soirée. Je fume une petite clope (tant bien que mal) et je lui dis que « vas-y je rentre chez moi ». Sauf qu’il me dit « gros, t’as plus de chez toi ». L’histoire : j’aurai emmené cette fameuse fille plutôt pas mal là ou j’habite avec ma petite amie. En réalité, c’est plutôt là où elle habite (je squatte chez elle depuis quelques mois). Elle dormait quand elle a entendu des gémissements dans la cuisine. Je lui aurai même proposé un plan à trois. Morale de l’histoire : ne jamais mélanger de l’alcool aux antidépresseurs« .

blackout
© Giphy

Et toi, tu as déjà eu un Black-out ?

black out

Par NBD.