« L’Exposition Inconnue », lorsque des rencontres font naitre les œuvres d’art

L’art aux multiples visages…

Nous rentrons dans l’Inconnue : l’histoire d’une collaboration entre de multiples artistes, présenté à la Graffiterie par Joachim Prompsy, un artiste peintre dont l’objectif est de favoriser la diffusion de la culture. Son travail plastique est réalisé le plus souvent dans la rue. A la Graffiterie, l’artiste propose de nous faire découvrir de nombreux visages, dans ce lieu consacrée aux rencontres artistiques : un collectif de peintures de rue dont l’objectif est de mettre en pratique l’appropriation de la ville par ses habitant.e.s.

exposition-inconnue

Le but est d’offrir à tous la possibilité de colorer les murs d’un quartier, et de dialoguer, créant une atmosphère de vie conviviale propice à l’art. Aujourd’hui, la Graffiterie présente l’Exposition Inconnue, qui se déroulera du 3 au 6 novembre, dans un ancien hôtel particulier situé rue du Château Landon. Le château est un ancien lieu abandonné, devenu un squat pour les artistes urbains.

À LIRE :   En Chine, de la rééducation au camps de travail jusqu'au génocide

L’inconnue est avant toute chose une personne qui par la rencontre, fait naitre l’œuvre et son mystère. Entre installations, peintures, performances sonores, photographies, concerts, sculptures, mapping vidéos et musique, le Graffiteurs pourront soutenir divers projets, les médiatiser et voter pour leurs coups de cœur. Les artistes présents seront :  Grosso Mod, Elie Mora, Katarina Lanier, Amélie Matos et Aki Watanuki. La volonté de l’exposition est de se perdre dans les formes artistiques, de partir à la recherche des histoires qui ont vu le visage de son quartier se transformer

Pour plus d’infos, on te file le lien de la page Facebook.
Tu peux aussi te rendre sur le site de la Graffiterie !

exposition-inconnue exposition-inconnue exposition-inconnue exposition-inconnue exposition-inconnue