Lac d’Abraham : un spectacle aussi splendide que dangereux.

Le lac d’Abraham est une véritable expérience

abraham

Dans la province d’Alberta, au Canada, un phénomène étrange et spectaculaire rassemble chaque année plusieurs centaines de personnes venues du monde entier. Ce phénomène, c’est le lac d’Abraham.

De novembre à mars, ce lac artificiel propose un spectacle unique mais aussi très dangereux. Quand les températures baissent pour atteindre les -30°, une couche de glace recouvre la surface et on peut alors apercevoir des bulles se superposer à la surface. Ces étonnantes colones blanches ressemblent à des sculptures naturelles aux formes uniques. Pour vous expliquer ce phénomène, je vais devoir enfiler ma plus belle blouse de scientifique* car tout s’explique par SVT. Retour en 4ème dans 3, 2…1 !

La décomposition des matières organiques à savoir les végétaux, les champignons, les animaux et les micro-organismes relâche différents gaz. Parmi eux, le méthane. Un gaz à effet de serre et un combustible à fort potentiel. Toute l’année, le lac relâche de ce gaz, c’est naturel. Mais l’hiver, la baisse des températures gêle l’eau. Ainsi, quand le méthane remonte à la surface, il ne peut pas s’évacuer dans l’air et reste bloqué sous la couche de glace. C’est ça qui créé les bulles. Celles-ci s’accumulent et offrent une expérience visuelle unique. Seule problématique, si elles explosent sous vos pieds, il ne faut pas qu’elles soient en contact avec toute forme de feu car c’est très inflammable. Donc bon, évitez d’aller vous fumer une petite clope pendant votre périple, vous risquez de le regretter.

* Soyez indulgents j’ai jamais été très doué en physique-chimie et en plus, ça fait un petit moment que je suis partie du collège.

abraham abraham abraham abraham abraham