Dead Man, le western mythologique

« Il est préférable de ne pas voyager avec un mort »

deadman

Dead Man est un film américain réalisé par Jim Jarmusch, sorti en 1995. Le casting rassemble, entres autres, Johnny Depp, Gary Farmer, Robert Mitchum et Iggy Pop ! Outre la superbe photographie en noir et blanc qui dévoile d’incroyables jeux de lumière, l’atmosphère du film témoigne d’un véritable récit initiatique de la vie vers la mort.

deadman deadman

À la fin du 19ème siècle, un jeune homme, William Blake (interprété par le légendaire Johnny Depp), rejoint une bourgade aux confins de la civilisation afin d’accéder à un poste de comptable. Arrivé sur place, il découvre une ville délabrée et décadente et apprend que le poste qu’il convoitait est déjà occupé. Le jeune homme repart désoeuvré et, suite à une série de malentendus, tue le fils du magnat de la ville. Il se voit alors obligé de fuir la civilisation car sa tête est mise à prix. Dans sa fuite, il rencontre un Indien nommé Nobody qui le prend pour la réincarnation du poète homonyme : William Blake. Il entame alors une errance initiatique en compagnie de Nobody, jusqu’aux confins du Far-West américain.

deadman deadman

La véritable force de ce long-métrage réside dans son atmosphère, tantôt lugubre, tantôt épique, offrant de superbes plans et dialogues qui révèlent le flow incroyable des personnages (mention spéciale pour le charisme poignant de William Blake). Mais plus que cela, le film se dote véritablement d’une âme, grâce à la bande-son fabuleuse, signée Neil Young. On se laisse transporter dans un univers sombre, mélancolique, parfois teinté d’un solide humour noir, où la violence côtoie un symbolisme quasi-biblique.

deadman deadman

Dead Man est, en quelques sortes, un coeur dans lequel le spectateur s’immerge, en devient le sang, et réagit au rythme de ses battements. Immersif, réaliste, mythologique, parfois drôle, parfois triste, l’épopée de William Blake lévite grâce à une bande-son d’anthologie et une réalisation exceptionnelle. Dans la vie, il existe un avant et un après Dead Man : c’est une oeuvre que tout cinéphile se doit d’avoir vu !

deadman

Pik&Crok