Un pigeon djihadiste en prison

Un messager menaçant

L’Inde vient de placer en détention un pigeon présumé djihadiste. Le volatile portait autour de la patte une lettre de menaces contre New Dehli de la part du Pakistan. Une nouvelle action qui n’arrêtera pas de sitôt le conflit indo-pakistanais.

La lettre indiquait : « Modi (le premier ministre indien), nous ne sommes plus les mêmes personnes qu’en 1971. Maintenant, chaque enfant est prêt à combattre l’Inde”. En 1971, la guerre faisait rage entre l’Inde et le Pakistan, autour de l’appropriation du Pakistan Oriental, connu aujourd’hui comme le Bangladesh. Signée du groupe djihadiste Laskar-e-Taiba, la menace semble sérieuse.

À LIRE :   L'Indonésie tente de restreindre la vente d'alcool même à Bali

Les pigeons n’en sont pas à leur coup d’essai. Plusieurs avaient déjà été porteurs de messages menaçants.