Shoyna, le village russe constamment enseveli sous le sable

Les habitants de Shoyna ont littéralement la tête dans le sable

Le village de Shoyna n’est définitivement pas un village comme les autres. Situé au bord du cercle Arctique, il est le village le plus au nord du monde. Entouré de dunes de sable qui s’étendent sur 10 km le long du littoral, le quotidien des habitants de Shoyna c’est clairement les tempêtes de sable.

 

Shoyna

 

La plupart du temps, ce n’est pas le soleil ou les petits oiseaux qui chantent que les habitants voient en ouvrant leur porte ou leur fenêtre, ils ne pourront tout simplement pas les ouvrir. A cause des vents constants, les maisons sont régulièrement englouties par le sable, quasiment jusqu’au toit ! Pour l’histoire, le village russe des années 30 a connu un période prospère en vivant de la pêche. Seulement aujourd’hui, sa population est en forte diminution, on dénombre les habitants à 300. Les poissons ne sont plus et les seuls accès sont par bateau ou avion, le sable empêchant toute circulation sur les routes.

À LIRE :   Tati Compton, la magicienne du tatouage mystique !

Les incorruptibles qui se sont obstinés à y rester ont vite appris à laisser leur porte ouverte durant la nuit pour éviter de rester bloquer chez eux. Un bulldozer est même indispensable pour pouvoir dégager les maisons et rendre les rues du village utilisables.
Le phénomène a débuté dans les années 80 et certains scientifiques se sont même penché dessus afin de trouver une solution.

Le village vit en totale autonomie, coupé du monde, et n’en est pas moins heureux. Les quelques visiteurs qui s’y rendent sont accueillis directement chez l’habitant où il leur est servi des plats typiques.

Vous pouvez voir davantage de photos ici.

Crédits photos: Sergey Maximishim et Dimitry Leltschuk

Source: Ulyces

 

 

Shoyna

 

Shoyna

 

Shoyna

 

Shoyna