Après les générations Y et Z, la génération K ?

génération k

La génération K, ce nouveau délire pour nous faire entrer dans une nouvelle case

Après la génération Y, qui est née avec l’avènement et l’évolution des écrans, d’internet, et des téléphones portables, et la génération Z, plus jeune, qui a quant à elle grandi dans un monde qui est déjà sur-connecté, on nous parle désormais de la génération K. Elle aurait pu désigner la génération « Kikou », ou la génération « Kiff », mais, en fait, non.

Cette dénomination, proposée par l’économiste et écrivaine Noreena Hertz, ferait référence au personnage de Katniss Everdeen, dans le film Hunger Games. Katniss endosserait le rôle du jeune moyen de nos jours, qui se caractériserait par quelques traits particuliers qui sont les suivants : l’anxiété, la méfiance vis à vis des institutions traditionnelles, la générosité, la solitude et la créativité. En gros, on serait donc une bande d’artistes névrosés et généreux sauf qu’on a pas de potes avec qui l’être.

Allez les gars, laissez-nous tranquilles, et arrêtez de faire des généralités. On vit avec notre temps, et on se démerde comme on peut, donc arrêtez de sans cesse nous foutre des étiquettes sur la tronche.