Nos potos les mythos

mytho

« Tout ce qui n’est pas honnête ne peut être utile. »

Si l’on suit ce que la reine Christine de Suède dit, beaucoup de nos copains ne le seraient pas – ne seraient pas nos potes ou ne seraient pas utiles, à vous de choisir.

Entendons-nous bien, la mythomanie est «  la tendance systématique, plus ou moins volontaire, à la fabulation et au mensonge. » Pour certains, c’est pas trop exagéré on va dire – mais on arrive quand même à les capter – pour d’autres, ça relève clairement de la pathologie.

Du coup, avec eux, on n’arrive jamais trop à savoir si c’est du lard ou du cochon et on se demande parfois si nous vivons sur la même planète tellement leur vie est incroyable – c’est exactement le terme dans ce genre de situation.

Il y a par exemple le mytho de soirée. Alors celui-là, il passe toujours une bête de soirée, TOUJOURS. Et il lui arrive toujours des trucs improbables, qui n’arriveraient à personne d’autres. Genre, le mec est en boîte, il va aux chiottes et là il tombe nez à nez avec THE star dont tout le monde parle en ce moment. Bien évidemment qu’ils deviennent trop potes et c’est limite s’ils ne se tapent pas une trace de coke ensemble et qu’ils finissent en after dans son appart. Oui Michel, t’as raison.

T’as aussi le mytho Facebook. Ce mytho là est un peu plus complexe. C’est-à-dire que le gars va être à l’affût de tous les events et va participer à tous, tout le temps, tous les jours. Rien à foutre qu’il y en ait 5 différents dans la même journée, que l’un soit à Hawaï et l’autre à Dunkerque, le mec est chaud et ne s’arrête jamais. Du coup, s’il pouvait nous filer son secret ce serait sympa. Nous aussi on est chauds, on a juste un peu plus de mal à gérer notre rapport espace/temps.

Le mytho « globe-trotter ». Alors celui-là est formidable. On peut imaginer qu’il a beaucoup voyagé – ou du moins, qu’il a beaucoup maté Thalassa. Mais là où ça commence à devenir compliqué, c’est quand le mec, à 23 ans, a déjà parcouru les 197 pays du monde voire s’est déjà rendu dans certains plusieurs fois. Du coup, il se sent proche des autres cultures – même de la culture auvergnate – et va te donner des conseils médicinaux venus de la pampa mongole hyper efficaces avec des trucs hyper chelou. Mais t’inquiète pas, il a déjà tester donc pas de risque.

Enfin, et pas des moindres, t’as le mytho que toutes les meufs/mecs kiffent. C’est le Dom Juan par excellence et c’est limite compliqué pour lui de vivre avec ça parce qu’il peut pas combler toutes les meufs. Il t’explique que la nana d’hier soir est tombée amoureuse de lui parce qu’en le bousculant pour chopper son verre elle lui a fait un énorme sourire et lui a demandé son numéro de téléphone. Mais le problème c’est que la copine de la nana en question avait déjà des vues sur lui – ça se sent ce genre de trucs je te dis – du coup ça a mit un bordel pas possible. Résultat : il a finit avec Vaness, la meuf du vestiaire. Et c’était torride – comme toujours d’ailleurs il connaît les filles comme sa poche.
Mec tu nous la fait pas à nous, on a checké ton compte Tinder t’as que 4 matchs.

Enfin bref, en vue de ces personnalités toutes plus étranges les unes que les autres, on se dit qu’il y en a qui sont un peu toqués mais qu’au final, sans eux, ce serait quand même bien moins marrant.