Le sexe « cérébral » est-il l’avenir du sexe ?

sexe cérébral

Quelle place a pris le sexe cérébral ?

Les sapiosexuels, « personnes qui trouvent l’intelligence attirante au point qu’elle occupe la première place dans leur imaginaire érotique« , sont bien plus présents que vous ne le pensez. D’ailleurs, peut-être êtes vous l’un d’entre eux ? Beaucoup de questionnement se soulève alors suite à ce nouveau terme, le sexe cérébral.
sexe shop

Mais alors, y a-t-il vraiment des gens qui sont attirés par l’intelligence ? Y a t-il vraiment des gens qui peuvent jouir grâce à un sudoku ? On engagerait ainsi des philosophes pour animer des soirées érotiques ? La pornographie serait ainsi une nouvelle forme d’art, enseignée à l’école, dès son plus jeune âge.
Le Monde a même révélé que selon une étude américaine d’il y a trois mois, les hommes aiment l’idée d’une femme intelligente, mais cessent de la trouver attirante lorsqu’on leur explique avec persévérance (les hommes ne comprennent pas toujours dès la première explication), qu’elles sont plus malines qu’eux.

À LIRE :   Orientation, quand tu vas droit dans le mur

Les sapiosexuels sont en quelque sorte des « messies du sexe ». Comme une secte, ils tentent de propager l’idée que le sexe est meilleur quand il est cérébral, et notamment quand on aime la personne, que l’orgasme « vient en pensant ». Mais vient alors le problème d’acceptation du sexe dans toutes ces formes, tout en affirmant que le cérébral serait « meilleur ». Du coup, on ferait une croix sur les autres formes de sexe, se mettre des barrières où il n’y en aurait pas.

Pour un dossier plus approfondi, la source principale ici.