Cafe Art, une autre vision de vie des sans-abri

Cafe Art concours photographie

Cafe art ou quand des appareils photo sont donnés aux sans domicile fixe à Londres

C’est depuis 2012 que le collectif londonien Cafe Art propose à des SDF de s’exprimer à travers la pratique de la photographie et, plus largement, des arts plastiques, pour ensuite exposer leurs oeuvres dans des cafés de la capitale britannique. En dévoilant ces travaux à un large public, Cafe Art choisit de s’attaquer avec une approche optimiste d’un sujet semblant parfois tristement vain.

En juillet dernier, l’initiative fraîche et ultra positive de Cafe Art a donné lieu à un concours au cours duquel 100 appareils photos jetables ont été offerts à des sans-abri, à qui il a été demandé de répondre au thème “My London” : un sujet large, laissant une place considérable à l’imagination et présageant alors d’une diversité de surprises photographiques.

Cafe Art concours photographie

Ce ne sont pas moins de 2500 clichés qui ont finalement été récoltés sur les 80 appareils Fujifilm rendus à l’issue de la compétition, parmi lesquels 20 images ont alors été choisies pour être exposées puis vendues, les fonds étant intégralement reversés aux artistes et réinvestis dans le projet de Cafe Art. Et, parallèlement à cette action, une campagne Kickstarter a été mise en place afin de réaliser des calendriers pour l’année 2016 illustrés par les oeuvres découlant du concours.

C’est avec une incroyable justesse que ces personnes sur lesquelles nos yeux restent souvent fermés ont su raconter et mettre en lumière leur ville, et leur vie, dans la rue, dans les parcs, et les manifestations publiques. A travers ces photographies, l’on découvre une diversité de portraits, autoportraits, d’instantanés, de paysages urbains et de scènes de la vie ordinaire, témoignant d’une véritable multitude de points de vue de ces photographes amateurs. Les images que l’on peut percevoir sont saisissantes de spontanéité, et touchantes parce qu’empreintes de singularité, d’humour et de candeur parfois, mais surtout d’une frappante réalité.

Cafe Art concours photographie


Cafe Art concours photographie
Cafe Art concours photographie