Open Minded vous offre une pause bien méritée dans un Jardin Japonais

Jardin des airs

Prenez une pause au Japon, dans l’univers Zen Koan

Que tu sois né avec ton mac sur les genoux ou que, pour toi, tablette rime encore avec chocolat, tu ne peux nier la qualité de l’ultra-connectivité quant à la profusion de l’information. Sonneries, vibrations et pépiements sont autant de nouveaux bruits qui te préviennent que sur la planète web, ça balance, ça se bouscule, et ça tourne plus vite que dans une cour de lycée. Ne reste pas sur ton canapé les bras croisés à te lamenter de ne pas être informé du dernier kilo de je-sais-même-pas-qui, ou du clash twittos sur l’efficacité d’une quenelle; on s’en charge pour que tu restes à la page. Le web en deviendrait presque plus ouvert que ton esprit.

Quand, à Paris,  nous sommes envahis par la pollution, des manifestations, et autres pensées grises… à l’autre bout de la terre une installation fait parler d’elle pour sa capacité à vous rendre zen et détendu.

2 300 fleurs en lévitation au dessus de votre tête, une véritable forêt interactive, c’est ce que le collectif de designers TeamLab a créé à Tokyo, au musée Miraikan.

À LIRE :   Les dessins sexy d'Yssa, entre coloriage et érotisme
Jardin des airs

Véritable expérience, le spectateur plonge dans un univers paisible, naturel et coloré. « Mon Jardin des Airs » est installé dans une grande pièce blanche, les fleurs répondent à chacun de vos mouvements. Dès lors que vous restez immobile une pluie de fleurs vient créer une sorte de dôme. On pourrait y rester des heures.

Véritable phénomène au Japon, les visiteurs en sortent tous plus émerveillés les uns que les autres. Le collectif TemLab n’en ai pas peu fière, dans une interview pour le site japonais Spoon and Tamago ils s’expliquent : « Dans cette installation interactive qu’est le Jardin des airs, les visiteurs sont complètement immergés, ils ne font plus qu’un avec le jardin lui même ».

L’exposition est d’ailleurs prolongée jusqu’au 1er Mai, l’occasion pour vous de faire un tour au Japon.

Pour ceux qui n’auraient ni le temps, ni les moyens, voici un extrait, le temps d’une pause bien méritée.