Les arabesques numériques de Miguel Chevalier au Maroc

optique michael chevalier

L’art du numérique au Maroc par Miguel Chevalier

Chez Open Minded, en matière d’art visuel, au dessus de Miguel Chevalier, il y a le soleil. Il y a presque un an, on vous parlait déjà de lui et de son talent incroyable en matière de projection de lumières et d’images avec ses différents projets à te couper le souffle-et la vue.

En août dernier, il a récidivé en Italie, au Castel del Monte avec ces Magic Carpets en amenant le pouvoir du numérique à la tradition de la mosaïque très présente en Italie.

Cette année – et pour notre plus grand plaisir- il se lance dans un projet similaire baptisé Arabesques Numériques 2015, en conciliant toujours traditions et art visuel, au Maroc !

michael chevalier michael chevalier oeuvre

En collaboration avec quatre instituts français au Maroc, Miguel Chevalier expose sa nouvelle installation interactive et générative, entre scènes numériques multicolores, tapis capteurs de lumières et patrons qui rappellent l’art des zelliges, des arabesques et des mosaïques marocaines, non sans rappeler les mashrabiyas, pour les plus connaisseurs.

À LIRE :   Susan Copich : La vie de famille décrit par une photographe à l'humour noir

Grâce à cet art digital, tous ces motifs géométriques et artistiques font que le sol se forme et se déforme, faisant se renouveler comme par magie l’environnement dans lequel on se trouve, comme un voyage au coeur des traditions marocaines grâce au numérique tellement gracieux de Miguel Chevalier.

chevalier michael

Mais la vraie spécificité de ce sol numérique en mouvement reste qu’il s’adapte et qu’il réagit aux mouvements, aux pas des visiteurs qui le traversent comme un effet trompe l’oeil qui ne s’arrête jamais.

Intrigués ? On vous laisse avec la vidéo démonstrative de ces arabesques numériques à Fès  signées par le grand Miguel Chevalier et installées dans 3 autres grandes villes du Maroc.