Kendrick Lamar, le roi autoproclamé de New York est de retour

kendrick

Kendrick Lamar, un nouveau clash et une actualité bien chargée pour l’enfant de Compton

Kendrick Lamar est de nouveau sur le devant de la scène et ne compte pas passer inaperçu. Après s’être autoproclamé « Roi de New York » dans un couplet de « Control » avec Big Sean (par le biais de ce titre honorifique, comprenez une provocation directe adressée à Drake qui lui avait alors répondu), le rappeur remet le couvert de bien belle manière puisqu’il nous gratifie cette fois de cette prose : « Je vais disséquer ta grande gueule jusqu’à en démolir le moteur […] C’est la fin de notre amitié […] je préfèrerais mourir seul » dans « Pay for it » avec Chantal, le premier extrait de l’album de Kendrick Lamar.

Cette provocation serait à priori une nouvelle fois adressée à Drake avec qui tout semblait pourtant aller pour le mieux depuis leur passage conjoint à l’OVO fest en août. On vous laisse juger du bon goût de ces paroles qui auront peut-être une suite très prochainement puisque le deuxième extrait de l’album, vraisemblablement « King Kunta », ne devrait pas tarder à sortir et Kendrick Lamar a semble-t-il encore bien des choses à dire…

La sortie de l’album est en revanche prévue pour début 2015 et s’annonce de bonne augure puisque le surdoué apparaît en pleine forme tant au niveau des lyrics que de la qualité de ses instrus. Aux BET hip hop awards 2014 qui avaient lieu en octobre, Kendrick Lamar a d’ailleurs remporté les prix du meilleur couplet et du meilleur lyriciste, c’est dire si le rappeur de Compton est au sommet de son art.

Kendrick Lamar s’est également illustré avec son titre « I », choisi comme hymne officiel de la saison de NBA, qu’il a interprété avant le match de basket entre les Cleveland Cavaliers et les New York Knicks pour l’ouverture de la saison et le retour d’un autre king, Lebron James.