Quand des mecs se croient dans Assassin’s Creed en plein Paris

assassin's-creed-unity-meets-parkour-in-real-life0

Ouais Assassin’s Creed c’est cool mais imaginez la même chose pour GTA !

Tu t’es souvent dit et si la vie était un jeu vidéo ? Je buterais tout le monde comme dans GTA, je serais le meilleur joueur de foot comme sur Fifa, je balancerais des carapaces comme dans Mario Kart, je deviendrais meilleur que Michael Jordan dans NBA 2K. Et si j’étais dans Assassin’s Creed j’escaladerais partout à la Yamakazi. Oui car Altaïr ou Ezio ou Connor… Putain ils sont relous à changer de blaze à chaque édition. Enfin tout ça pour dire qu’on a tous rêvé de pouvoir se balader de toit en toit et d’avoir une quête glorifiante comme le personnage principal (peu importe son nom au final). Vous n’êtes d’ailleurs pas sans savoir que la cinquième édition du jeu se déroulera (cocorico) à Paris à l’époque de la Révolution française. Eh bien des petits malins ont décidé de réaliser notre rêve, le tout sponsorisé par l’éditeur du jeu Ubisoft. On doit cette magnifique vidéo de parkour à travers Paris à Devin Super Tramp.

Le scénario de cette vidéo est simple puisqu’il reprend dans les grandes lignes le gameplay d‘Assassin’s Creed. Tout le jeu se résume par une opposition entre Assassin et le méchant ordre des Templiers qui est en connivence avec le pouvoir. Les Templiers prévoient évidemment de prendre le contrôle du monde. Pour servir votre cause vous avez la chance d’être agile comme un chimpanzé et fort comme un buffle. Donc dans cette vidéo on voit une scène classique. C’est à dire une course poursuite en plein Paris à la fois sur les toits et dans la rue avec des soldats servant la royauté et qui se termine par un bel assassinat avec une petite lame discrète, l’arme préférée des assassins. Bon sauf que les pratiquants du parcours rajoute quelques figures qu’à l’époque on ne soupçonnait pas…

Moral de l’histoire passer d’un jeu vidéo à la vraie vie n’est pas donné à tout le monde. Bon au moins vous pouvez toujours apprécier cette vidéo tournée en plein cœur de Paris malgré les « réticences » des soldats du roi de notre époque, j’ai nommé les policiers.