Les joies du code

Youtube Follow Openminded
les-joies-du-code-header

Les joies du code, tu sais, <dead>I’m</dead>

Que tu sois né avec ton mac sur les genoux ou que, pour toi, tablette rime encore avec chocolat, tu ne peux nier la qualité de l’ultra-connectivité quant à la profusion de l’information. Sonneries, vibrations et pépiements sont autant de nouveaux bruits qui te préviennent que sur la planète web, ça balance, ça se bouscule, et ça tourne plus vite que dans une cour de lycée. Ne reste pas sur ton canapé les bras croisés à te lamenter de ne pas être informé du dernier kilo de je-sais-même-pas-qui, ou du clash twittos sur l’efficacité d’une quenelle; on s’en charge pour que tu restes à la page. Le web en deviendrait presque plus ouvert que ton esprit.

Tu vois, toutes ces pages web entre lesquelles tu jongles ? Elles ont été entièrement codées par des gens complètement détraqués. Si, je t’assure, c’est vrai. C’est des gens comme toi et moi d’apparence (ou pas pour certains), mais qui manipulent des logiciels improbables, des langages encore plus étranges que le flamand, et s’amusent à « coder ». Ce qui donne des pages et des sites web, et même des applis. Fou, n’est-ce pas ? C’est les joies du web, ma gueule. Mais bien évidemment, comme pour tout le monde, la vie d’un développeur n’est pas vraiment un long fleuve tranquille. Et souvent, voire très souvent, ces gens-là pètent de gros câbles. En même temps les mecs vivent dans un monde parallèle, alors entre les problèmes de la vraie vie et ceux de l’autre, imaginez l’angoisse. Allez faire un tour sur le tumblr « les joies du code » si vous voulez continuer à vous marrer !

Quand un collègue corrige un bug sur lequel tout le monde s’arrachait les cheveux

les-joies-du-code-01

Quand un bug corrigé apparaît à nouveau

les-joies-du-code-02Quand tu dis bonjour au grand boss

les-joies-du-code-03

Quand ton collègue t’annonce que le bug est passé inaperçu face au client

Quand on te demande de faire une petite mise en prod le vendredi soir

Quand tu simules lorsque le boss fait visiter les locaux au client

les-joies-du-code-05

Quand le serveur crash et que le stagiaire est seul sur place

Quand tu es chargé du design et que tu découvres que tes collègues ont foutu des <br> partout

Quand un collègue te demande si t’as deux minutes pour l’aider