L’album du jour j’ai nommé It’s Album Time de Todd Terje

ToddTerje

La musique. Depuis les premiers instants de notre humanité jusqu’à nos dernières conneries, elle a toujours été là. D’abord classique sans la moindre explication et, aujourd’hui, vue comme à la pointe de la technologie et pour laquelle certains ne sont pas encore prêts, il ne se passe pas un jour sans que l’on ne soit exposé à elle. Synchronisée pour coller à une pub ou simplement diffusée pleine balle par ce voisin qui ferait mieux de revoir sa culture, elle est là. Mais, chez Open Minded, on frappe le voisin et on emmerde la pub pour se tourner vers des artistes qui méritent d’être connus. Voila donc un album, un artiste, un choix parmi tant d’autre qu’on aurait pu faire, une option qui sera notre album pour la journée. De quoi lutter face aux conneries de la SNCF, de la RATP et de toutes ces autres erreurs que notre monde refait chaque jour. Bref, aujourd’hui on part avec It’s Album Time, le tout premier album estampillé Todd Terje.

Il y a quelques jours, on faisait focus et prière face à un LP de Lindstrøm en vous évoquant très rapidement son acolyte Todd Terje. Inutile de vous dire que les deux mecs ont fait forte impression dans la scène indie dance/nu-disco avec des titres toujours plus audacieux. Des grosses baffes dans tous les sens qui ont fait d’eux de véritables maîtres jedi. Si Lindstrøm a sorti des galettes, Todd restait un habitué des maxis et en avait livré un sacré nombre dont un certain Inspector Norse qui fait toujours la joie des DJ à l’heure où cet article sort du crâne d’un blogueur caché dans son bureau au lieu de bosser. Terje Olsen franchira le pas le 7 avril prochain avec un premier LP qui force déjà l’admiration : It’s Album Time.
12 titres pour 55 minutes de bonheur dans lesquelles la découverte laisse place à une hypnose qui laisse tourner l’album en boucle.  C’est disco, c’est groovy, c’est smoothy, bref c’est Todd Terje au sommet de son art. Le mec prend la musique peu importe d’où elle vient et fait le lien entre le beat-box, le piano, le Brésil et ses rythmes tropicaux, les pays nordiques ou encore Chicago pour accoucher d’une galette plus que maîtrisée. On retrouve non sans plaisir Inspector Norse et Strandbar aux côtés de machines de guerre encore pimpantes. Mentions spéciales pour DeLorean Dynamite qui fait retourner Kavos dans son placard et Johnny and Mary qui redonne une seconde jeunesse à un titre que RFM et les autres radios du même acajou n’ont de cesse de diffuser.

On s’enjaille, on s’extasie, on danse sur une des plus belles releases de 2014. Encore un peu de patience pour la sortie officielle et les 2 dates en France !

Open Minded × 10TPW jubilent.