On s’est posé avec le crew Puma the Quest

puma-the-quest-2014-2

Petite leçon de Ndombolo avec la clique Puma the Quest

Leur talent leur a permis de taper dans l’oeil du jury Puma et de faire le tour du monde (rien que ça !). De Berlin à Tokyo en passant par New-York, ils ont pu parfaire leur style et leurs techniques au contact des meilleurs danseurs de la planète. Ils ont krumpé, breaké avec la crème de la crème et ils sont revenus en France la tête pleine de projets. Chill session avec les membres du crew Puma the Quest.

On peut dire que vous avez fait le tour du monde, quelle était pour vous la meilleure étape ?

Anto : L’épisode qui nous vient tout de suite à l’esprit c’est celui de Tokyo. Y a pas photo, que ce soit au niveau de la culture ou de la façon de danser, c’est vraiment le pays qu’on a kiffé.

Est-ce qu’il peut se passer une heure sans que vous dansiez ?

Steph 2SL : Ça peut arriver ouais… quand je suis aux toilettes. Mais pour que j’y sois coincé pendant une heure, c’est que j’ai vraiment mangé un truc sale. Mais non, la danse fait partie de nous, de nos vies donc c’est devenu instinctif pour nous de danser à tout moments, c’est presque des TIC (rires)
Quel est la paire que vous avez la plus saigné sur scène ?

Steph 2SL : C’est la Puma Suede, sans hésitation , c’est !

Anto : Ouais surtout la Suède verte, celle qu’on a porté pour notre étape dans le désert. On l’a tuée celle-là ! (rires)

Tiet Sofiane : Ouais on a dansé toute l’après-midi. C’était dans le désert et elle étaient tellement usées qu’on a du les jeter.

Steph 2SL : C’est la plus pratique des paires qu’on ait eu pour danser, elle passe partout.

Tiet Sofiane : Oui et en plus, elle offre de très bons appuis. Donc pour danser c’est une excellente paire.

 


Le style de danse que vous êtes contents de ne pas maîtriser, c’est quoi ?

Steph 2SL : Le gangnam style !

Tiet Sofiane : Je suis pas sûr qu’il y ait une danse qu’on ait pas envie de tester, on peut apprendre toute les danses alors autant en profiter. Y compris le Ndombolo ! (rires)

 

Qui twerke le mieux ?

 Le crew Puma The Quest : Lara !

 

Comment vous gérez le stress sur scène ?

Tiet Sofiane : C’est sur le moment que tu es fixé. Lorsque tu arrives sur scène tu peux te sentir très bien comme tu peux être mal à l’aise et du coup mal danser. Là où tout se joue, c’est dans la tête, c’est le mental qui aide à vaincre un éventuel malaise sur scène. Si tu as assez confiance en toi, en prince, il ne devrait pas y avoir de stress.

 

Est-ce que le style vestimentaire est important ?

Lara Laquiz : La mode est liée à tout, c’est une forme d’art. En tant que danseurs on se prend pas la tête sur les fringues. Il y a certains styles de danse qui ont leur propre style vestimentaire. A près il faut rester naturel. Ou on se déguise ou on reste naturel et on s’habille comme ça.

puma-the-quest-2014

Etes-vous Open Minded ?

Anto : Oui et même un peu trop et ça me pose problème parfois. Ca peut te perdre parce que par exemple si tu es à fond dans plusieurs danses différentes, tu te perds et tu n’arrives pas à te perfectionner dans un style précis. Sur scène ça peut se ressentir et ça pardonne pas.

Steph 2SL : C’est important d’être ouvert d’esprit, c’est comme ça qu’on progresse. On va voir ailleurs, capte de l’inspiration dans d’autres danses et on l’adapte à la notre. Et je pense qu’on est tous comme ça dans le crew.

Tiet Sofiane : Pareil que Steph,  lorsque je m’entraîne, j’inspire d’autres danse pour intégrer des mouvements au Hip-Hop histoire d’innover. Donc oui « I’m Open Minded »!

Lara Laquiz : Je vais pas contre dire  mes amis, l’ouverture d’esprit c’est qui m’inspire, ce qui me fait avancer. C’est à la base de tout. J’essaie de choper l’inspiration dans ce qui m’entoure dans la danse et dans la vie et je pense que c’est pour ça que je bonne dans mon domaine.

 

Le crew Puma The Quest continue avec le Puma School of Legends à retrouver sur Facebook.