Martin Tremblay ou le poirier artistique

Fortune-Cookie-1

Vertige ? Remède radical de Martin Tremblay : une femme, un poirier, une photo. On se retrouve en Asie avec les pieds dans le vide.

« Fortune Cookie ». Non, on ne comprend pas tout de suite le rapport avec la liste de photographie que l’on a sous les yeux. Geishas retournées, comme en 69 avec le monde. Un titre bourré d’Asie comme un bol rempli des ramens que tient cette jeune femme. Le Fortune Cookie, c’est ce gâteau avec du papier à l’intérieur (si l’on peut encore parler de gâteau, partant du principe que les qualités nutritives du machin sont dignes d’une hostie en tant de famine).

Martin Tremblay nous offre avec cette suite de photos l’occasion de loucher dans tous les sens du terme. Portrait de femmes ? L’homme s’y connait, son oeuvre photographique est même basée là-dessus.

Une coiffure improbable (bien aidée par le sol, ici, il faut le reconnaître), du maquillage, un paysage, et let’s go! Les auteurs de la masse de pub de gel Vivel Dop se feraient littéralement marcher dessus si ces clichés là partaient pour la concurrence. Au fil des prises, ça va commencer à faire un peu haut. Effet d’optique garanti, un mannequin coincé par les cheveux au plafond-sol. Sur la photo, statue à l’envers, femme à l’endroit, fond pâle, habits en premier plan qui flashent, pour un rendu visuel franchement déroutant. On avait déjà certains concepts « assez » étranges au niveau vidéos asiatiques. Fallait bien que le cliché se répande dans tous les domaines! Un minimum, quoi.

À LIRE :   Un village planant rétro-futuriste à Taipei

Un seul axe, une seule contradiction et l’effet visuel est assuré, on est un peu (totalement) largués. Avant ? Endroit ? On s’en fout, on ouvre juste les yeux, et on profite.

Fortune-Cookie-2 Fortune-Cookie-3 Fortune-Cookie-4 Fortune-Cookie-5 Fortune-Cookie-6 Fortune-Cookie-7 Fortune-Cookie-7 Fortune-Cookie-9

 

 

Fortune Cookie, viens voir ça ici