Quand Mac Miller emprunte les sentiers d’Odd Future

mac-miller-delusional-thomas (2)

Quand Mac Miller emprunte les sentiers d’Odd Future

Quelques mois après la sortie de son album « Watching movies with the sound off » – qui, au passage, fait partie des meilleurs albums rap de cette année – Mac Miller rejoint le club des MC schizophrènes dont on vous parlait à l’occasion de notre dernier article sur Snoop Dogg. Déjà connu en tant que producteur sous le nom de Larry Fisherman, Mac Miller a dévoilé la semaine dernière une nouvelle mixtape éponyme signée Delusional Thomas. Un changement d’ambiance qui n’est pas sans rappeler l’univers d’un collectif proche de l’artiste : on parle bien évidemment d’Odd Future.

Delusional Thomas

La cover du projet donne le ton : attendez-vous tout de suite à un truc pas très net. D’ailleurs, si vous ne vous êtes jamais drogués et que vous aviez de la sympathie pour la musique de Mac Miller, autant vous dire que vous risquez fortement de ne pas aimer ce que vous allez entendre. Adieu le gentil Malcolm McCormick qui rappait dans la joie et la bonne humeur, se laissant aller à pousser la chansonnette sur quelques refrains et alimentant même ses clips des images de son enfance. En 2013, Mac s’est fait de nouveaux potes appelés Tyler, the Creator ou encore Earl Sweatshirt et semble être prêt à les suivre dans leur délire de rappeurs les plus glauques de l’histoire. Une trajectoire déjà tracée dans le clip de « The Star Room », excellent morceau sorti de son dernier album en date.

Que ce soit sur les prods, la pochette sponsorisée ugly demoniac face, la voix pitchée ou le flow qui bat des records de nonchalance, Delusional Thomas transpire l’influence d’Odd Future. Un changement musical qu’on constatait déjà sur son dernier album, dans une moindre mesure, et qui participait sans doute à donner au disque le caractère mélancolique qui a fait de cet album une parfaite réussite. Entre échanges de photos et vidéos Vine plus perchées les unes que les autres sur Twitter, il semblerait que Mac et ses nouveaux copains se soient découvert des affinités musicales en studio. Pour preuve, les Space Migration Sessions ainsi qu’un concert Londonien avec The Internet en orchestre, performances live qui se sont multipliées ces derniers mois.

Reconversion réussie ou expérience musicale de passage dans la carrière du MC ? C’est encore un peu tôt pour en juger mais rassurez vous, ceux qui ont eu la chance de le voir récemment en première partie de Lil Wayne a Bercy le savent : le petit Mac a plus d’un tour dans son sac et n’est pas prêt de quitter le devant de la scène hip-hop. Thank god!

Ecrit par Raphaël