LE SEUL IMAM DE TOKYO

Vice Japon est parti à la rencontre de l’unique imam de Tokyo

Le seul imam de Tokyo partage son temps entre la pratique du soufisme et son travail de tatoueur. Il reconnaît qu’on peut le qualifier de terroriste, mais « pas au sens premier du terme », et que, comme les Yakusas, il cherche « l’ultime voie de la vie ».

La suite sur Vice !

Au cas où vous ne sauriez pas ce qu’est un imam, voici quelques infos :

Un imam est une personne qui dirige la prière en commun. C’est de préférence la personne qui est savante (arabe : علِمي ) dans la connaissance des rites de l’islam

Pour les chiites, tenant d’une tradition cléricale de l’islam, c’ est le guide spirituel et temporel de la communauté islamique. Chez les duodécimains, ils portent souvent le titre demollah ou d’ayatollah et, de ce fait, celui d’imam est plus usité dans le sunnisme. Dans les autres communautés chiites, il est le seul guide.

Dans le cadre du sunnisme, on peut comparer cette fonction à celle du pasteur (prédicateur) protestant. En effet l’imam ne fait pas partie d’une structure hiérarchique. Il est désigné par la communauté elle-même et ne prétend à aucun lien privilégié avec Dieu. Il peut être licencié s’il n’accomplit pas sa mission.

Lorsque des fidèles veulent prier ensemble, ils désignent un imam parmi eux pour diriger la prière et, un hadith mentionne les critères à prendre en compte : le premier critère doit être celui qui connait le plus de Coran et le dernier critère à prendre en compte est l’âge. En général, dans chaque mosquée, il y a un imam permanent qui officie et qui donne les sermons (khutba) du vendredi, faute de quoi un simple musulman peut devenir imam le temps d’une prière.

imam tokyo