SPECIAL FASHION WEEK : LA PLACE DU STREETWEAR DANS LA MODE

8527721505_f144e2baec_z

DOSSIER SPÉCIAL FASHION WEEK: LA PLACE DU STREETWEAR DANS LA MODE

A l’heure où la Fashion Week parisienne bat son plein, Cyclones mag fait un point sur la place du streetwear dans la mode.

Impossible d’être passé à côté, cette année plus que jamais, le sporty chic, comme le nomme les grandes rédactions, est à l’honneur. Apparu sur les podiums en 2012 (Marc by Marc Jacobs, Alexander Wang), c’est en l’espace de quelques saisons, que le streetwear s’est littéralement démocratisé tant dans les plus grands éditos mode que dans les rues.

Face à ce phénomène, certains créateurs n’ont pas hésité à miser le côté casual. L’exemple le plus éloquent est sans aucun doute, le tandem Humberto Leon et Carol Lim, directeurs artistiques de la marque Kenzo, et fondateurs du très célèbre concept store Opening Ceremony, qui n’ont pas hésité à parier sur le sweat, pièce emblématique du streetwear, comme la pièce maîtresse de la rentrée dernière. Le fameux «tiger sweat» symbole même de la femme urbaine contemporaine, est devenu un véritable phénomène dans la sphère la mode. Et c’est dans la rue que cette évolution prend toute son ampleur. En effet, les looks que l’on retrouve désormais sur les plus célèbres blogs streetstyle inspirent directement les créateurs comme les consommateurs.

Pourtant, le streetwear en tant que tel revient de loin. Apparu dans les années 70 à New York, il était apparenté au ghetto et au gang, et à la culture hip hop et skate principalement. Il renvoyait donc une image plutôt négative. Mais depuis les années 2000, et avec l’explosion d’internet notamment, il renvoie à différents univers tels que la musique, le sport ou l’art urbain. Internet tient donc une place majeure dans ce cercle.

En effet, l’influence de la blogosphère et autres webzines, est désormais reconnue. Et depuis quelques temps, ceux-ci relayent les codes du streetwear avec une nouvelle vision non négligeable. Plus question de jogging sans forme, désormais les sweats sont stylisés et les sneakers sont devenues indispensables. De plus, ce phénomène s’est renforcé à travers les différents réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram pour ne citer qu’eux. En somme, le streetwear est un phénomène générationnel et de masse.

Chez les blogueuses : STOP IT RIGHT NOW // SHINE BY THREE // CAMILLE OVER THE RAINBOW

8528737336_d8ac6252be_z

A dominante masculine dans un premier temps, incontournable du vestiaire féminin depuis peu et réel phénomène générationnel chez les plus jeunes, le streetwear a parcouru un long chemin depuis ses débuts. Socialement, il renvoyait à des minorités, tandis qu’aujourd’hui on peut le qualifier de phénomène de masse. La « culture de la rue », en général est enfin reconnue, le street art notamment, ne s’est jamais aussi bien porté et on ne compte plus le nombre de nouvelles marques qui apparaissent chaque année, portées inévitablement par internet et la blogosphère qui permettent une visibilité mondiale. Chacun veut en être et tous ces facteurs nous laissent donc penser que le streetwear a encore de belles années devant lui.