4K, des millions de pixels et des milliards d’etoiles

Comme diraient nos grands parents, légèrement aigris devant un rayon High Tech, « On arrête pas le progrès ». Et en ce qui concerne celui-ci en termes de définition toujours plus pointue de l’image et du son, la question s’est souvent posée : Pourquoi toujours plus de pixels que nos yeux peuvent en percevoir ? Ai-je vraiment besoin de la Haute Définition pour regarder le journal télévisé ? Et nous n’évoquerons même pas la 3D…
La conclusion reste la même. Toute technologie n’est qu’un gadget tant qu’on n’en trouve pas une utilisation valable. Pour moi, la HD était jusqu’à présent l’une de ces technologies. Fini !

Bien que sa commercialisation ne soit pas pour demain, les prototypes commencent à fleurir pour exploiter le dernier né de la haute définition visuelle : Le 4K. Pour mémoire, c’est 2700% de pixels en plus que la télévision standard. 450% Que la TVHD. Sony et Panasonic se disputent déjà les rubans de premier de la classe dans les salons électroniques avec projecteur pour l’un, téléviseur pour l’autre. Skyfall, le dernier James Bond, a été projeté en numérique 4K . Les explosions n’en ont pas parues plus époustouflantes… Mais qu’en est-il lorsqu’il s’agit d’émerveillement ?

Pour que le 4K trouve grâce à nos yeux (ou du moins aux miens), les explications et arguments de Tom Lowe s’imposent. Sacré Meilleur Photographe Spatial de l’année en 2011, il livrera le premier film au monde dans ce format, matériel Canon à la main. Pas d’explosion et de costumes hors de prix, non. Aux côtés du compositeur néo zélandais Nigel John Stanford, du coloriste Ian Vertovec (« The girl with the Dragon Tattoo ») et d’un Pin de 4 000 ans, Lowe nous offre, après 250 nuits à dormir dehors, TimeScapes.

Assemblant nature sauvage, nuits étoilées et installations humaines du Sud Ouest Américan (Yosemite et Joshua Tree National Park, entre autres) , il nous est même permis de suivre cette aventure aux côtés de… Skrillex !
Magicien de l’ombre, c’est aussi à Tom Lowe que nous devons le développement du Time Lapse, utilisé pour le film, à travers différentes expériences qui ont abouti à la création de toute une technologie motorisée pour maîtriser le procédé et le contrôle les mouvements.
Après deux ans de tournage et de post traitement, TimeScapes est le premier film à être tourné et distribué au grand public en 4K .

À LIRE :   REPLAY @ Who's Next

TimeScapes est disponibles en 4K sur plusieurs plateformes téléchargement, en DVD et Blu-Ray.

Magdaléna