[Focus – MUSIQUE] Decouverte du monstre Iron Solomon

Iron Solomon. Un nom de sprinter mais bel et bien un emcee. C’est en tombant sur un clip en collaboration avec Talib Kweli que j’ai décidé de m’intéressé de plus près à son cas. Attention, ce mec risque de squatter votre iPod pendant un petit moment.

J’ai donc appris qu’Iron Solomon a grandit dans une famille de musiciens avant de gagner à peu près toutes les battle de rap dans lesquelles il figurait. Ca vous décrit tout de suite un type. Plus le type avance et plus il se fait un nom et pour l’anectode on apprend sur son CV qu’il fait partie des meilleurs rappeurs juifs selon le magazine Forbes en compagnie des Mac Miller, Drake ou les Beastie Boys.

Après avoir amassé pas mal de thunes avec ses victoires écrasantes en battle, Iron Solomon décide de passer à la vitesse supérieure avec son premier album « Monster » sorti en Mars. J’y arrive, ce mec je ne le connaissais pas du tout avant de tomber sur « Empire » en featuring avec Talib Kweli. Je dois dire que ce morceau m’a directement fait penser au désormais célèbre « Where It Started At » et s’inscrit même dans l’innombrable liste des hymnes de la Big Apple. Mais ce morceau est bon, tellement que je décide d’écouter l’album entier. Assez facilement puisque le MC a eu la bonne idée de le mettre en streaming légal sur Soundcloud. Je ne me lancerai pas sur une critique détaillé de cet opus, cela ne servirait à rien mais après quelques recherches, force est de constater que l’album est bien reçu pour la critique. Le sérieux site All Hip Hop colle un joli 8/10 a « Monsters », Rap Reviews 7/10 et moi j’approuve totalement. Certes, on est passé à côté à sa sortie mais mieux vaut tard que jamais.

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas autant apprécié un album. Non je ne pèserai pas mes mots, Iron Solomon a certes un blaze de super héro mais a bien accouché d’un monstre pas si dégueu’ que ça. Découverte.

Retrouvez cet article sur Surlmag