Le quatrième repas, une tendance 2018 : Manger, bouger, manger, re-manger et manger

Rassasié comme jamais

NON au grignotage… OUI au quatrième repas !  Cette tendance 2018 permettra sans aucun doute de passer l’hiver et de se faire plaisir à l’instant T. On ne parle pas ici de se goinfrer mais plutôt d’adapter son programme alimentaire à un rythme de vie effréné.

repas

Quand les heures de boulot s’étirent à l’infini et qu’on enchaîne par un vernissage, un ciné ou des verres entre potes, on sent bien qu’on ne repassera pas de si tôt par la case maison pour se mettre à table. L’heure du case-dalle à sonner en attendant le dîner. Et tant qu’à faire autant se prévoir une assiette conséquente pour éponger  les futurs goulées alcoolisées à venir.

repas

Le quatrième repas sera donc pour certains l’apaisement du milieu d’après-midi ou pour d’autres, la fonsdalle d’avant coucher. Les sportifs y voient également un moyen de reprendre des forces avant de faire un saut à la salle de gym. Bien sûr, il y a possibilité de se faire une petite tartine healthy. Mais perso, on vote pour la créativité du fond de frigo et le mix des ingrédients les plus improbables.

repas

Manger moins mais manger plus souvent, voilà l’idée. Le trio petit-déjeuner/déjeuner/dîner est mort, vive la quatrième repas.

repas repas repas