À bord de la Coast Line au Sri Lanka

S’abandonner à la contemplation

La Coast Line serpente entre la jungle et le bord de mer. Au départ de Colombo, capitale de l’île lointaine autrefois appelée Ceylan, le train à vapeur s’élance le long d’une des plus belles côtes du pays. Dans la Fort Station, héritée de l’époque anglaise, les structures d’acier rivetées couvrent toujours les voies permettant aux voyageurs d’accéder aux quais.

coast line

Frappée par le tsunami de décembre 2004, la côté Ouest du Sri Lanka s’est étoffée depuis. Lancé à 50 km/h, le train à vapeur est un éloge de la quiétude, de même que les panoramas qu’il traverse. Les couleurs passent du bleu turquoise au vert très tendre. Villages typiques, plages de sable blanc bordées de cocotiers et vieilles bâtisses de l’époque coloniale défilent sous les yeux émerveillés des voyageurs. Les ponts découpent le décor, d’un côté la mer, paradis des surfeurs et des amateurs de plongée, de l’autre, une ribambelle de maisonnées aux couleurs pastel.

coast line coast line

Entre les rangées de fauteuils marron, les vendeurs ambulants circulent avec leurs paniers géants. Cacahuètes pimentées, fruits, gâteaux à la noix de coco ou à l’huile, il y en a pour tous les goûts. Après 2 heures et demi de voyage, le train s’arrête en gare de Galle, ville forteresse construite par les Hollandais et les Portugais, dominée par son phare royal.

coast line coast line coast line coast line