Destination: street art

Du street art, de Sao Paulo à Belfast

Le street art vit à travers l’Europe, à travers le monde, là où il est encore (semi-) toléré. Mais il faut bien le reconnaître: des villes sans censure qui laissent s’exprimer ouvertement l’art de rue, elles sont de plus en plus nombreuses, soit, mais elles restent des petites pépites du paysage urbain. On a sélectionné pour toi 5 destinations pour admirer oeuvres et fresques murales de Sao Paulo à Belfast.

Berlin

Viens à Berlin, l’art de rue bat son plein! Les quartiers de Kreuzberg, Friedrichshain, Schoeneberg et Prenzlauer Berg vont pouvoir satisfaire toute pulsion street art comme il se doit: fresques murales gigantesques, devantures de commerces, pochoirs ou collages, au choix:

street art street art street art street art street art street art street art street art

Sao Paulo

Sao Paulo rime, comme un violent cliché, avec couleurs vives et énergies latines. Un stéréotype tellement vrai… Et on ne s’en plaint pas lorsque l’on découvre les innombrables murs signés d’artistes anonymes ou reconnus. Messages politiques ou purement esthétiques, les façades urbaines transmettent dérision, histoire, révoltes et espoirs. Un street art qui refuse de se cantonner aux galeries, un street art qui vit à l’air libre, comme le dernier rempart contre l’austérité:

street art street art street art street art street art street art street art

 

Melbourne

Melbourne, ou la ville australienne qui se veut européenne, avec son quartier de prédilection Hosier Lane. Des équipes d’artistes passionnés, des ruelles propices au pochoir, et surtout une législation qui se veut ouverte à l’expression artistique. Les artistes peuvent directement appeler la commune pour « réserver » un mur, idéal pour se lancer dans des fresques vertigineuses:

À LIRE :   Du street art politique en Amazonie
street art street art street art street art street art street art street art street art

 

Bristol

Bristol… Une plateforme engagée dans le monde du street art. Comme si chaque oeuvre voulait revendiquer, blâmer ou protester. C’est d’ailleurs la ville de Banksy, le grapheur aux fresques militantes, désenchantées et révolutionnaires. D’autres ont marqué les murs de la ville dans le même esprit contestataire ou dans un pure désir décoratif. Du nord de la ville à Saint Paul et Stokes Croft, venez admirer l’inspiration venue du bitume :

street art street art street art street art street art street art street art street art street art street art

 

Belfast

Moins connue, pourtant Belfast séduit. Un ovni dans le graff’ pour certains. Un exutoire artistique pour d’autres. Car à Belfast, peu d’homogénéité. Juste une envie purement personnelle de marquer le panorama citadin par des peintures réalistes, surréalistes ou abstraites. A chacun son coin de rue pour une variété de styles. Catholiques et protestants se livraient à une guerre des murs, aujourd’hui, chacun entretien un témoignage pour la postérité, entre dérision, propagande et hommage à l’insurrection, tout en laissant un berceau pour l’art purement esthétique:

street art street art street art street art street art street art street art street art