L’influence de la vape

vape

Vape au menu, lors du premier sommet en France

Le premier sommet sur la vape s’est tenu en France, à Paris. Scientifiques, politiques et responsables associatifs se sont retrouvés pour échanger autour de l’e-cigarette. Les organisateurs souhaitent a terme l’essor de ce gadget bien moins nocif que le tabac.

 

La première cigarette électronique a été commercialisée en Chine en 2004. Depuis nombreux sont ceux qui ont laissé tomber le tabac sans regrets. Aujourd’hui, entre 1,1 et 1,9 millions de Français seraient vapoteurs réguliers (selon l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies, 2013). Lorsque l’on sait qu’il y a en France, 18 millions de personnes accros au tabac, on se dit que la vape ne fera pas long feu…

 

vape

 

Mais de l’autre côté de la Manche, la vision de la vape est toute autre. 95% moins nocive que le tabagisme (selon le rapport du Public Health England), l’Angleterre a été le premier pays a organiser un sommet portant sur la cigarette électronique en 2013. Il a aussi été le premier, début janvier 2016, a annoncé le remboursement d’une e-cigarette délivrée dans le cadre d’un sevrage. Aujourd’hui, le pays surf sur la vague vape !

Les rappeurs aussi surfent sur cette vague ! Entre Chris Brown, Maître Gims, Kaaris et Kid Ink, on se demande qui vend le mieux la vapote. Open Minded a élu Kind Ink meilleur vapoteur 2016 ! Avec sa e-cig aussi grosse qu’un scooter, il l’a dégaine comme s’il passait un exam de flûte à bec… Hélas, le temps où l’on voyait des cigarettes de Cow Boy sans filtre à la John Wayne dans les clips est dépassé. La vapoteuse a fini par remplacer la vieille salive et le papier souillé !

À LIRE :   La flippante secte des Enfants de Dieu et des cobayes pour médicaments

 

vape

 

La cigarette électronique constitue donc un véritable marché. Les placements de produits dans les clips seront peut être le seul moyen de lier publicité et vapote. Les médias ont tout récemment annoncé l’interdiction pour les e-cigarettes de “recourir à la publicité audiovisuelle”. Adieu radio, adieu télévision. L’encadrement de la publicité fait suite à un débat de deux années sur la nocivité du produit. Cela voudrait dire que la publicité ci dessous ne débarquera jamais sur vos écrans. Elle était pourtant remarquablement tournée. 

 

 

Avec la vape, vous allez découvrir le plaisir des ribambelles de saveurs. Vous risquez de vous surprendre à aimer vaper des goûts fruités, bonbons, gâteaux…” Les goûts font la particularité de la vape. Une alternative au goût de brûlé que l’on retrouve généralement dans la bonne vieille cigarette. Alors oui, la vape progresse. On rencontre de plus en plus d’adeptes dans les rues, les parcs et même les espaces intérieurs, car la fumée n’est pas aussi désagréable que celle du tabac.

 

L’e-cig ne tue peut être pas, mais le risque n’est pas nul. Méfiez vous, la vape explose et blesse

Publicités