Tuto : comment réussir tes recettes à base de plantes.

plante

Réussir des cookies aux plantes en 5 étapes.

Les plantes, ces denrées prodiguées par mère nature. Que ferions-nous sans elles?
Aujourd’hui, on te donne quelques conseils afin de réussir tes recettes à base de plantes et autres fines herbes. La plante sur laquelle nous nous sommes concentré s’appelle aussi konopí, et ma hua. Allez, on te laisse 3 minutes pour faire une recherche sur Google…!

C’est bon ? Parfait. On commence.

plante

Première étape : bien choisir sa plante
En effet, ton état après avoir mangé 2-3 cookies full de ma hua dépend grandement de ton état d’esprit de base. Attention alors, ne fait pas n’importe quoi. On sait tous qu’il faut être vigilant dans ces situations afin de ne pas se retrouver avec une indigestion… Pour « t’enjailley », dirige ton choix vers la famille des Sativa (Sour Diesel, White Widow, Casey Jones, Golden Goat, Lemon, Lemon Skunk); si tu préfères te « posey » on te conseille la famille des Indica (Bubba Kush, Granddaddy Purple, White Fire, Alien OG).
Voilà, maintenant tu as entre tes mains l’ingrédient essentiel à la réussite de ton goûter.

Deuxième étape : la décarboxylation
Huuuu, mais qu’est-ce ? L’étape de la « cuisson », bien sûr. Car pour rendre une plante comestible, la plupart du temps il faut la déshydrater. Attention à être précis sur la température de ton four, la qualité des fines herbes pourrait en pâtir.
Pour commencer, préchauffe ton four à 115 degrés. Sur une plaque de cuisson, sépare les feuilles et étale-les afin qu’elles puissent sécher en toute tranquillité. Laisse tout ça au four jusqu’à 40 minutes, à toi de voir si la coloration brun-doré est là plus tôt ou pas. Dès que c’est bon, c’est le moment de sortir tes plantes du four. Une fois que le tout a refroidi, effrite tes feuilles avec les mains, ou à l’aide d’un mixeur. Tu dois obtenir une poudre. C’est quand même plus pratique à incorporer dans ta pâte à cookies !

Troisème étape : avoir du beurre de qualité supérieure
Ingrédient essentiel à toute recette qui se respecte, négliger celui-ci est PROHIBÉ, et tu le sais. Voici une méthode considérée comme la plus efficace par un certain média américain 😉
Avant de débuter cette étape, tiens compte du ratio de 1 pour 4. Si tu veux mettre 250 grammes de beurre, compte 1L d’eau à porter à ébullition. Tu devras toujours avoir 1 tiers de beurre, et 2 tiers d’eau. Commençons.
Dans une casserole, porte à ébullition un litre d’eau. Ajoute 250 grammes de beurre, et une fois qu’il est liquide, ajoute tes herbes broyées précédemment. Fait attention aux éclaboussures qui pourraient te faire bobo. Réduit tranquilou le feu, et ajoute un peu d’eau si une grande quantité s’est évaporée. Tu devrais voir apparaître une couche d’huile à quelques centimètres du fond de la casserole ! À partir de ce moment, tu devrais en avoir pour un petit bout de temps. Quand est-ce que c’est fini ? Lorsqu’une bonne couche d’huile s’est formée. Tu peux maintenant filtrer le contenu dans un autre récipient, et (avec des gants) presse les herbes restantes afin d’en extraire le maximum d’huile possible. Voilà, maintenant tu as un bol où se trouve de l’huile, et de l’eau. Mets tout cela au frigo pour la nuit. Le lendemain, retire la couche solide de beurre en faisant bien attention à ne pas la briser ! Ton beurre est prêt.

À LIRE :   Comment l'ayahuasca est devenu un commerce au Pérou ?
plante

Quatrième étape : un bon dosage, c’est important.
Aucune plante n’est identique, nous sommes d’accord. Alors, essaye de savoir la quantité de THC (gros mot!!) contenue dans les feuilles que tu as choisies avec amour. En moyenne, la quantité correspond à 10%. Pour 1 gramme, tu auras environ 100 mg de THC. Donc pour une dose, cela fait du 10 mg. C’est plutôt bien déjà, prends en compte ces données !

plante

Cinquième étape : technique de sauvetage
Manger trop de cookies peut rendre mal, on a tous déjà fait une overdose de sucre et de chocolat. Pour éviter ce drame, cale-toi un paquet de pistaches ou de pignons de pin (je te l’accorde, c’est plus rare) car ces aliments remettent tes idées en place. Sinon, une corbeille de fruits fera largement l’affaire : citron, orange et raisin te feront du bien, crois-moi. 😉

Ici s’arrête ton apprentissage, petit padawan.
On espère que ces quelques étapes te permettront de réussir tes prochaines recettes ! Je suis bien placée pour savoir à quel point, quand on fait des cookies à l’arrache, ils sont dégueulasses. Bip up.
(Si jamais tu souhaites enrichir cet article de tes conseils ou modifications, n’hésite pas à commenter. L’union fait la force!)

Brbr

Article rédigé à partir de « How to make weed edibles » sur HighSnobiety.com.

 

Konopi, Ma hua

Publicités