Une journée avec Jack Le Black… et les Fils du Bien.

jack le black

J’ai passé la journée avec Jack Le Black et les Fils du Bien.

 

Jack Le Black, c’est le mec qui graffe l’Amour sur tous les murs de Paris. Strasbourg Saint-Denis, c’est son quartier, là où il est né mais c’est aussi son musée, la vitrine d’un message qu’il véhicule avec passion : donnez-lui de la haine, il en fait de l’amour.

Ses t-shirts, ses affiches, ses cabrioles…Toutes ses différentes expériences artistiques ont conduit Jack Le Black a une nouvelle maturité, à un désir d’expression différent qui a entraîné  les Fils du Bien, un label qui réunit plusieurs autres artistes de Paris et d’ailleurs, des mecs qui ont des choses à dire mais surtout des choses à faire, avec chacun sa spécialité dans l’Art.

Le but des FDB, c’est d’être l’anti-thèse d’une jeunesse trop facile à pervertir et de l’initier à l’Art qui se trame en bas de chez elle, au langage des oiseaux, dans un monde où il faut les avoir bien accrochées.

Puis, quand Jack Le Black tombe le masque, il laisse place à Madison – Mad pour les intimes, Saint-Mad pour les autres- 28 ans, un écorché vif qui fait du théâtre et rêve de cinéma. Depuis quelques mois, il s’est inscrit aux Cours Simon. Tour à tour, il interprète bouffon et roi avec la force d’un débutant qui a ça dans le sang. Il sait qu’il y arrivera, il fera régner les Fils du Bien et crèvera le grand écran…avant ses 30 ans.

Vendredi dernier, je suis partie en reportage avec lui et les Fils du Bien pour les suivre dans leur quotidien. On a marché, graffé, collé, rappé… Jack Le Black ne s’arrête jamais.

jack le black graff

 

10 h : Je débarque à l’atelier de Jack Le Black– 124 rue d’Aboukir- pour son cours de boxe avec Anice. Depuis quatre ans qu’ils se connaissent, ce Fils du Bien est son coach physique et moral attitré, il aide Jack à avoir un certain recul sur sa vie et sur son Art, qu’il porte sur ses épaules. L’ Ours, son binôme à l’atelier  – et la seule Fille du Bien – s’entraîne avec lui. Ils enfilent les gants et pendant une heure, ils ne s’arrêtent jamais de boxer sous les cris de rage de Tekitex.

Tony est là aussi, il est le Fils du Bien invisible, caché derrière son objectif, seule sa coupe afro dépasse. C’est lui qui filme les cabrioles de Jack Le Black et pour lui, chacun a son bordel à faire, c’est comme ça qu’il a trouvé sa place dans les Fils du Bien.

Tekitex a fini de crier sa rage, un autre Jacques chante Jef et la journée de Jack Le Black et les Fils du Bien peut commencer.

l'Ours

11 h :  Avec l’Ours, ils finissent de checker les commandes sur le site et  choisissent les nouveaux logos de Jack à poster sur les réseaux sociaux : La photo Jeux D’enfants fait l’unanimité. L’ Ours maîtrise le coup de crayon, elle n’ignore rien de l’ignorant style. C’est avec son dessin Les Copains d’Abord qu’elle est arrivée à l’atelier Jack Le Black. Pour elle, les Fils du Bien, c’est avant tout vivre de sa passion et faire en sorte que tout le monde puisse se reconnaître dans leur Art.

mreve

12 h : Jack Le Black, Tony et moi, on part chez Momo l’imprimeur, récupérer les commandes de Jack et en déposer des nouvelles : dans 48 heures, ce sera prêt. Dans le métro et sur le trajet, Jack balance un Mourir d’amour par -ci, un M. Rêve par- là.

La photo d’ Uma Thurman dans Pulp Fiction , rebaptisée Blanche Neige par Jack Le Black s’imprime sur un sweat… mais j’ai pas le temps de me rêver avec, il faut maintenant amener les sapes chez Le Turc, le couturier qui coud les écussons de JLB à la main.

pulp fiction blanche neige

Pour lui, les t-shirts, c’est un moyen de véhiculer son message, son Art jusqu’à son César avant la trentaine. D’ailleurs, Le Turc, c’est le mec qui réclame parce qu’il pense comme les autres que Jack Le Black fait de la Haute Couture alors qu’il achète ses Nike à Clignancourt. La rançon de la gloire.

15 h : On rejoint Quitterie, la muse de Jack -elle aussi, passionnée de théâtre et de cinéma- et on part tous ensemble chez Markus, le Fils du Bien de la musique. Passionné de street-art, ce sage poète a gagné sa place dans les Fils du Bien.C’est dans son appartement/studio que JLB enregistre ses cabrioles avant de faire le clip avec Tony. Pendant dix minutes, Jack récite son texte – baptisé Chevalier teutonique – il est à fond.

cabriole jack

16 h : On file chez Renk, membre fondateur des Fils du Bien- avec Racket Parisaux côtés de Jack Le Black depuis le début de l’aventure. Renk, c’est tout un art de vivre, il l’aidait à coller ses affiches dans tout Paris et ils se sont rencontrés le long des puces de Saint-Ouen, tous les deux en quête de gloire. Pour lui, les Fils Du Bien, c’est comme une évidence, une bande de petits cons avec des idées plein la tête.

renk narvalo

Son appartement fait rêver : verrières, mezzanines et mille bombes de couleurs… on se croirait dans une galerie d’Art – j’ai essayé de gratter la coloc sans succès. Renk graffe avec passion sur le mur géant de son loft d’artiste mais surtout il est peintre, de ceux qui s’inspirent dans la rue – il expose dans le Marais au Loft Sévigné dès le 11 décembre – et on lui a demandé de réquisitionner son mur pour qu’il nous fasse un dessin à la Open Minded. 

17h30 : Avec Jack Le Black et les autres, on quitte l’appartement des mes rêves pour retrouver Arthur, son camarade de théâtre. Jack Le Black laisse la place à Mad et c’est la délivrance pour lui.

Depuis qu’il a intégré les Cours Simon, il pense théâtre, parle théâtre, respire théâtre dans l’espoir de faire son cinéma. Il récite son texte dans la rue, dans le métro, il meurt d’envie de le crier à la Terre Entière mais pour le moment seulement, il garde son talent.

arthur théâtre

On se retrouve dans le faubourg Saint-Denis.  Les deux s’entendent comme cul et chemise, ils récitent la dernière scène de Mad ensemble – Matamore, l’Illusion Comique. Arthur est au Cours Florent, un amoureux du théâtre, fan de l’univers de Jack depuis le début. Pour lui, les Fils du Bien c’est nouveau mais il est à fond – même s’il tient à dire qu’avant tout, il est le fils de son père et de sa mère. Jeune écrivain passionné, il a écrit un livre intitulé l’Amour 2.0 et on comprend pourquoi Jack Le Black et lui s’entendent si bien : ils vivent dans le même monde.

18h 30 : On quitte le bar et Mad part au Cours Simon. J’aurais bien bu une ou deux bières encore mais il ne s’arrête jamais. Lui qui se voit déjà en haut de l’affiche, il sait que si il baisse la garde, un autre pourrait le remplacer.

 

Si vous voulez rencontrer Jack Le Black et les Fils du Bien,  c’est le 6 décembre à l’Atelier pour l’étrange Noël de Monsieur Jack!

noel

On vous laisse avec la vidéo making-of de la journée réalisée par Tony !